Bérengère Dubrulle, femme scientifique de l’année - prix Irène Joliot Curie -

Distinction

Directrice de recherche CNRS au Service de physique de l'état condensé (SPEC, CEA/CNRS/Univ. Paris-Saclay), Bérengère Dubrulle est nommée « Femme scientifique de l’année » par l’Académie des sciences en lui décernant le prix Irène Joliot-Curie 2022. 

Décerné par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation avec le soutien de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies, le prix Irène Joliot-Curie vise à promouvoir la place des femmes dans la recherche et la technologie en France. Bérengère Dubrulle est lauréate de la catégorie Femme scientifique de l’année, pour sa contribution remarquable à la recherche publique

Bérengère Dubrulle est une physicienne qui explore la turbulence dans les fluides et ses applications en astrophysique et géophysique telles que la formation du système solaire ou les changements climatiques brutaux. Après son entrée au CNRS en 1991, elle travaille à l'Institut de recherches météorologiques de Tsukuba puis elle commence à étudier l’intermittence en turbulence à partir de 1994. En 2001, elle rejoint le Service de physique de l'état condensé (SPEC, CEA/CNRS/Univ. Paris-Saclay) comme directrice de recherche pour travailler sur les explications théoriques et expérimentales de phénomènes astrophysiques ou géophysiques.

Entre autres travaux importants, depuis 2015, Bérengère Dubrulle a très largement participé à ouvrir un nouveau champ de recherche en étudiant la dissipation inertielle dans les systèmes expérimentaux turbulents. Son équipe a ainsi mis en évidence des transferts d'énergie non-visqueux dans ces systèmes qui sont significatifs. Ces transferts ne sont pris en compte ni dans les simulations numériques classiques, ni dans les modèles de turbulence usuels. Ses recherches actuelles portent sur l’explication de ces transferts et sur la mise en place d’un modèle de turbulence compatible avec ceux-ci, ainsi que sur des applications de ses recherches en mécanique des fluides à la simulation du climat.

Au-delà des apports de ses travaux sur la turbulence, elle contribue au partage des savoirs en physique en tant que directrice de l’École de physique des Houches depuis 2020. Bérengère Dubrulle s’implique également dans la transmission de la physique auprès du grand public en participant à de nombreuses actions de médiation scientifique. En particulier elle est coautrice, avec la climatologue du CEA Valérie Masson-Delmotte, du livre Le Climat : de nos ancêtres à vos enfants qui sensibilise les plus jeunes au changement climatique.

Bérengère Dubrulle, « Femme scientifique de l’année » 2022
Bérengère Dubrulle, « Femme scientifique de l’année » 2022

 

Récompenses et Distinctions

  • 1993 : médaille de bronze du CNRS
  • 2008 : Grand Prix Madame Victor Noury de l'académie des sciences
  • 2017 : médaille d'argent du CNRS
  • 2021: médaille Lewis Fry Richardson de l’European Geophysical Union

Contact

Bérengère Dubrulle
Directrice de recherche CNRS, Service de physique de l'état condensé
Communication INP
Communication CEA IRAMIS