INP

Afin de mieux comprendre le monde qui nous entoure, la démarche des chercheuses et chercheurs des laboratoires de l’Institut de physique (INP) combine expérience, théorie et modélisation et inclut le développement d’instrumentations avancées, ainsi que la création de nouveaux objets ou concepts. Les travaux de l’INP, relatifs à la compréhension de la matière, du rayonnement et de leurs interactions, sont à l’origine d’innovations concrètes et témoignent de l’intérêt que suscite la recherche fondamentale dans la société moderne.

La recherche fondamentale en physique : comprendre la nature et répondre aux enjeux de la société

Regroupant plus de 70 laboratoires, l’Institut de physique (INP) du CNRS œuvre à la structuration des communautés scientifiques. Ses recherches couvrent un vaste champ disciplinaire : les sciences de la matière, depuis l’atome jusqu’au solide, le rayonnement et toutes ses interactions avec la matière et les lois fondamentales qui régissent le monde physique.

Une recherche allant du cœur de métier à l’interdisciplinarité

Le champ d’application de la physique est très large. Il va des particules élémentaires à la cosmologie, en passant par les sciences de la matière et des ondes. Il se prolonge jusqu’aux micro et nano- technologies et aux processus chimiques et biologiques. La physique n’est pas définie uniquement par l’objet qu’elle étudie, mais aussi par l’approche, la méthode et les outils qu’elle utilise. L’INP encourage fortement les recherches interdisciplinaires ancrées dans celles du cœur de métier, indispensables pour nourrir l’interdisciplinarité. Les physiciens conçoivent ainsi des méthodes et outils (instruments, logiciels et approches théoriques) qui serviront ensuite à d’autres communautés disciplinaires.

Une communauté de plus de 6 000 personnes

L’INP fédère des communautés scientifiques autour de projets ambitieux et ciblés, à travers les structures de recherche qu’il pilote :

  • 76 unités de recherche et de service, 11 structures fédératives de recherche
  • 24 groupements de recherche.

Ces structures rassemblent des chercheurs, des techniciens et des ingénieurs du CNRS, mais également du personnel de recherche, de support et de soutien des tutelles avec qui le CNRS partage la conduite de ses laboratoires, essentiellement les universités et les autres organismes de recherche comme l’Inserm ou le CEA. Cela représente au total :

  • 3 550 chercheurs et enseignants-chercheurs (dont 1 250 CNRS)            
  • 1 650 ingénieurs et techniciens (dont 1 050 CNRS)        
  • 1 850 doctorants et post-doctorants

Un socle de recherche de haut niveau

La physique contribue au progrès et à la réputation de l’ensemble des sciences françaises et ce, au plus haut niveau international. En témoigne l’attribution de quatorze prix Nobel à des physiciens français. Les trois derniers ont été décernés respectivement à Albert Fert en 2007, pour sa découverte de la magnétorésistance géante et sa contribution au développement de la spintronique, à Serge Haroche en 2012, pour le développement de méthodes expérimentales pionnières permettant la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels et à Gérard Mourou en 2018, pour le développement d’une méthode de génération d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité.

Une présence importante à l’international

Deux tiers des publications scientifiques de l’INP résultent aujourd’hui de collaborations internationales. La visibilité internationale de l’INP s’appuie sur la mise en place d’un partenariat international cohérent, notamment en Europe, au Canada, au Japon, aux États-Unis, en Amérique latine, en Russie, en Chine et à Singapour. Elle se concrétise par plusieurs formes de structures collaboratives, dont :

  • 3 unités mixtes internationales,
  • 21 laboratoires internationaux associés,
  • 12 groupements de recherche internationaux,
  • 58 programmes internationaux de coopération scientifique.

Une stratégie active en innovation

L’INP s’attache à promouvoir les recherches de ses laboratoires. Il encourage de nouveaux partenariats, afin de répondre aux besoins d’innovation de la société. Agissant en amont, il cherche à détecter, évaluer et stimuler le potentiel innovant de projets d’équipes et d’unités pour ensuite les accompagner dans la valorisation et le transfert des innovations et technologies en rupture. 

  • 68 start-up en activité,
  • 45 brevets déposés par an,
  • 16 laboratoires communs avec des entreprises.

Une production scientifique importante

La dissémination des résultats de ses travaux est cruciale pour le chercheur physicien. C’est la première étape dans la valorisation de ses recherches fondamentales, qui laisse une trace pérenne de son activité. L’objectif principal de la publication est d’être lue, confrontée à d’autres résultats et exploitée.

  • 7 500 publications annuelles (15 % de la production du CNRS, 6 % de la production mondiale en physique),
  • 60 % de publications interdisciplinaires, co-signées avec d’autres instituts (16 % avec l’INC, 20 % avec l’INSIS),
  • 40 % des publications de l’INP relèvent d’autres thématiques que la physique, ce qui constitue un indicateur fort de l’interdisciplinarité des recherches menées au sein des laboratoires

Organigramme

Direction

Directrice (1)

Assistante

Direction adjointe administrative

Directrice adjointe administrative (1)

Assistante

Adjointe de la directrice adjointe administrative (1)

Assistante

Direction adjointe scientifique

Matière condensée et nanosciences (3)

Matière condensée

Chargé de mission institut

Nanosciences

Chargé de mission institut

Assistante

Milieux dilués, optique et lasers, plasmas chauds (2)

Suivi des projets laser intense

Chargé de mission institut

Assistante

Politique de sites (1)

Assistante

Théorie et modèles (1)

Assistante

Très grandes infrastructures de recherche (4)

Neutronique

Chargé de mission institut

Grands instruments

Chargée de mission institut

Coordinatrice opérationnelle

Assistante

Missions transverses

Calcul scientifique

Conseil en stratégie de recherche Paris-Saclay

Ingénierie quantique

Interdisciplinarité et initiatives transverses

Suivi GDR et FR

Pôles administratifs

Valorisation (1)

Assistante

Communication (4)

Chargée de communication

Chargé de mission institut pour la communication scientifique

Chargée de mission institut pour la communication scientifique

Assistante

Relations internationales et européennes (1)

Chargée de la coopération internationale et européenne

Ressources financières (2)

Assistante en gestion financière

Assistante en gestion budgétaire

Ressources humaines et structures (2)

Adjoint à la responsable

Assistante en gestion des RH et structures

Affaires juridiques

Correspondants

Actions de formation de l'institut

Cellule énergie

Cellule espace

Egalité - parité

Information scientifique et technique

Plateformes/ateliers