Documentation

Dossier thématique "Les technologies quantiques au CNRS"

De la diode, du transistor ou du laser, jusqu’à l’imagerie médicale ou les transferts d’informations sécurisés… la physique quantique est à l’origine d’avancées technologiques inédites qui ont révolutionné notre vie quotidienne. Dans un contexte international de recherche et de développement industriel fortement concurrentiel, le CNRS représente l’atout français majeur pour répondre efficacement aux défis des technologies quantiques de demain et pour positionner la France au plus haut niveau de la compétition internationale.

Les groupements de recherche de l'Institut de physique en 2022

Ce fascicule présente, sous la forme de fiches synthétiques, les objectifs et les prospectives de chacun des groupements de recherche portés par l’Institut de physique.

Publier en physique dans un monde de science ouverte

Le mouvement promouvant l’accès ouvert (Open Access ou OA) à la volonté de mettre les résultats de la recherche à la disposition de toutes et tous. Il est bénéfique aux lecteurs et utilisateurs de ces résultats mais aussi aux scientifiques publiant, assurés que leur travail sera plus largement lu et utilisé. Ce mouvement est à présent soutenu à tous les niveaux institutionnels. Ce document aspire à aider à de meilleures pratiques de publication en Science Ouverte pour la communauté INP-CNRS.

Communiquer à l'Institut de physique du CNRS

A l’Institut de physique (INP), le pôle communication a pour mission de mettre en lumière la discipline « physique » auprès des communautés, des laboratoires, du CNRS dans son ensemble et, plus largement, auprès de la société.  Il accompagne les équipes de recherche dans la valorisation, à l’échelle nationale, de leurs avancées scientifiques et des faits marquants de la vie de leur laboratoire, tout en favorisant le partage d’une culture commune autour de la discipline.

Eléments de prospective de l'Institut de physique

Réunis à l’Institut d’études scientifiques de Cargèse en novembre 2017, une cinquantaine de physiciennes et de physiciens ont collectivement « levé la tête du guidon ». L’espace d’une petite semaine, ils ont fixé au loin l’horizon pour réfléchir sur le métier de chercheur en constante évolution et sur le périmètre scientifique de l'Institut de physique.