Impressionism between art and sciences

Light through the prism of Augustin Fresnel
Grand public
Auteur(s)
Gérard Mourour, Michel Menu, Monica Preti, Edmond Amouyal
Publication
novembre 2020
Éditeur
Hermann

Découvrez ce livre en anglais "Impressionism between art and science. Light through the prism of Augustin Fresnel" à commander dans toutes les librairies, ou directement aux Editions Hermann.

 

1820. La peinture connaît une profonde transformation. Les représentations de la réalité ne prennent plus la priorité sur la couleur. Les détails perdent de leur importance et, surtout, la lumière se met à vibrer, c'est l'annonce de l'impressionnisme. Dans le domaine scientifique, Augustin Fresnel, un jeune diplômé de l'Ecole Polytechnique, a démontré, avec l'aide de ses amis André-Marie Ampère et François Arago, que la lumière était composée d'ondes plutôt que de particules, une théorie qui allait à l'encontre de celle de Newton et tous les scientifiques de l'époque. Le fait que ces révolutions scientifiques et picturales se soient produites en même temps est troublante. À travers le prisme de Augustin Fresnel, il existe nombreux exemples fascinants du caractère ondulatoire de la lumière dans la peinture impressionniste, dont le maître était Monet. Les aspects de l'ondulation et de la diffraction se distinguent. Mais comment expliquer les cinquante ans séparant la découverte de la nature ondulatoire de la lumière et le port du Havre représenté dans l'Impression, soleil levant (1872) de Monet, considéré comme le premier tableau impressionniste ? Les auteurs de ce livre ont tenté de répondre à cette question en réunissant des historiens de l'art, des artistes et des physiciens lors d'une conférence organisée avec le soutien du MESRI, par le Louvre et l'Ecole Polytechnique, deux établissements fondés lors de la Révolution française.